RDC : 39 personnes tuées dans l’effondrement d’une mine

RDC : 39 personnes tuées dans l’effondrement d’une mine

 

 

Une mine de cuivre et de cobalt s’est partiellement effondrée jeudi à Kolwezi (sud-est), tuant 39 personnes. La mine est exploitée par la Kamoto Copper Company (KCC), filiale du groupe minier suisse Glencore.

 

Au moins 39 mineurs clandestins ont péri jeudi dans l’effondrement partiel d’une mine de cuivre et de cobalt dans le sud-est de la République démocratique du Congo, a fait savoir le gouverneur de la province de Lualaba.

 

L’accident s’est produit dans une mine à ciel ouvert de la Kamoto Copper Company, contrôlée à 75% par le groupe minier Glencore, a précisé le gouverneur, Richard Muyej. L’accident a été causé par les mineurs clandestins qui ont inondé (la mine) et l’exploitent de manière anarchique, a déclaré le gouverneur.

 

Effondrement

Dans un communiqué publié jeudi par Glencore, le bilan s’établissait à 19 personnes tuées, un chiffre depuis revu à la hausse. « Les mineurs artisanaux illégaux travaillaient dans deux galeries surplombant la zone d’extraction », a expliqué le groupe, lorsque les «deux galeries se sont effondrées».

 

« KCC participe actuellement à des opérations de recherche et de sauvetage avec les autorités locales », a assuré Glencore jeudi, ajoutant que les incident n’étaient « pas liés aux opérations ou aux activités de KCC ».


Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *