Togo/Présidentielle togolaise Agbéyomè KODJO accuse Faure Gnassingbé de viser le record de son père

Togo/Présidentielle togolaise

Agbéyomè KODJO accuse Faure Gnassingbé de viser le record de son père

 

Invité sur l’émission ‘’Diagonale’’ de ‘’Binews’’, le candidat de la Dynamique Monseigneur Kpodzro pour le compte de la présidentielle du 22 Février prochain s’est prononcé sur la candidature du président en exercice du Togo. Opinant sur la question, le président du Mouvement populaire pour la démocratie et le développement (MPDD) la qualifie d’illégitime même si elle n’est pas contraire à la Constitution sur mesure votée par le parlement togolais. Sans détour, Agbéyomè KODJO accuse purement Faure de chercher à battre le record de longévité au pouvoir de son feu père, le Général Eyadéma Gnassingbé.

Le candidat de l’Initiative Monseigneur Kpodzro pour le compte de la présidentielle du 22 Février prochain estime que la norme dans l’espace Cedeao est de deux mandats. Arrivé au pouvoir à la mort de son père en 2005 dans des conditions contestables du point de vue social, politique et constitutionnel selon Agbéyomè KODJO, Faure Gnassingbé aura totalisé une quinzaine d’années à la tête du Togo, soit trois mandats consécutifs.

Pour ce catholique fervent, si Faure Gnassingbé postule à un quatrième mandat, il en cherchera probablement un cinquième. Pour lui, il est donc clair de l’actuel président de la République Togolaise visera un cinquième mandat. Il affirme d’ailleurs à ce propos qu’on sent chez Faure ‘’un désir de battre le record de longévité au pouvoir de son père Eyadéma Gnassingbé (37 ans, 9 mois et 21 jours).

Agbéyomè KODJO va alors rappeler une célèbre phrase de Mathieu Kérékou, ancien chef de l’Etat du Bénin : « Il n’y a que des moutons qu’on peut conduire de cette manière ». Il estime que le long règne de Faure aura été marqué par « un délitement à tous les étages de la maison Togo : corruption massive, chômage abyssal, paupérisation de la population du pays, etc. ». Voilà les raisons pour lesquelles il a été choisi pour battre son principal challenger le 22 Février prochain. Visiblement, il entend sortir vainqueur de ce scrutin. C’est pourquoi, il affirme : « nous avons décidé d’être candidat à cette élection, de la gagner et de transformer la vie des Togolais.


Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *