Violences des 1er et 02 Mai au Bénin : De la drogue détectée dans le sang des manifestants admis dans les hôpitaux

Violences des 1er et 02 Mai au Bénin :

De la drogue  détectée dans le sang des manifestants admis dans les hôpitaux

Le Ministre de la Santé et un représentant du Parquet du tribunal de première instance de Cotonou ont animé conjointement un point de presse. Il s’est agi au cours de cette sortie médiatique du Pr. Benjamin Hounkpatin et du ministre de la santé, de faire notamment le bilan des dégâts humains enregistrés lors des violences survenues à Cotonou entre autres, les 1er et 02 mai dernier.

Des révélations faites par les deux personnalités, il ressort que de nombreux manifestants victimes des actes de violences et recueillis dans des formations sanitaires étaient sous l’effet de la drogue. Selon le Ministre de Santé, des analyses toxiques ont été faites sous contrôle judiciaire après que le corps médical a constaté une insensibilité à la douleur chez plusieurs manifestants qu’il soignait.

Benjamin Hounkpatin a précisé que les analyses toxicologiques faites ont révélé la présence de substances psychotropes, dont une substance active, du chanvre indien dans le sang des manifestants-patients soignés dans les centres de santé.

Une information plus que crédible si l’on se réfère à la violence des casseurs qui démolissaient tout sur leur passage sans le moindre discernement et la moindre humanité, selon de nombreux témoins.


Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *